HERESIE DE HORUS

"Lors des jours sombre du 31e Millénaire, le fils favori de l'Empereur trahit son créateur et plongea l'Impérium dans la guerre civile. L'influence d'Horus était telle qu'il parvint à rallier la moitié des Légions Astartes et à les retourner contre leurs frères pour tenter de destituer l'Empereur. Depuis  cette trahison ignoble, l'Impérium de l'Humanité est consumé par des guerres et des luttes fratricides qui pourraient bien un jour signer sa perte."

 

L'hérésie de Horus

 

 

 I - L'AUBE D'UNE NOUVELLE ERE

 

1.1- L'Aube d'une Nouvelle Ere :

L'ascension de l'Impérium de l'Humanité débuta aprés la chute de la race des eldars. Les capacités psychiques innées de ce peuple mythique provoquérent sa destruction l'orsqu'elles donnérent naissance à un dieu terrible : Slaanesh, le Prince des excés, dont le premier cri détruisit la civilisation des eldars en un instant.

Cette apocalypse psychique eut deux effets majeurs. Tout d'abord elle balaya d'un coup les tempêtes Warp qui avaient grondé tout au long de la gestation de ce nouveau dieu. Ainsi Terra ne fut plus isolée et l'humanité put de nouveau se lancer la conquête des étoiles. Ensuite l'immaterium se méla littéralement à l'univers matériel là ou les populations d'eldars étaient les plus denses. Cela crée des zones d'anomalies à travers la galaxie, la plus vaste d'entre elle est appelée l'Oeil de la terreur. Les Eldars avaient récolté la moisson de leurs désirs débridés. L'heure de l'avénement, et de la rapide déchéance, du plus grand empire qu'ait jamais connu l'Humanité avait sonné.

 

 

II - LA GRANDE CROISADE

 

2.1- La Grande Croisade :

L'Empereur de l'Humanité avait prédit la naissance de Slaanesh  et s'y était préparé. Même si les primarques avaient été éparpillés dans la galaxie par les machinations des dieux du chaos, il s'efforça de les localiser et de réaliser sa vision d'une armée Impériale et par le Mechanicum de Mars, se tenaient prêts à reconquérir la galaxie. Bien des mondes autrefois humains avaient été envahis par des races xenos ou avaient succombé au Chaos. La reconquéte des étoiles fut un combat long et difficile, mais les légions Astartes étaient invincibles. A chaque victoire, l'Impérium étendait un peu plus ses domaines.

Commandées par l'Empereur et par les primarques retrouvérent la galaxie comme un feu de brousse. Des milliers d'âmes furent libérés par les Spaces Marines, les édifices sinistres des dieux du Chaos furent mis à bas, les xenos chassés. L'Imperium fut bâti durant un âge héroïque et éclairé. Grâce à la vision et aux pouvoirs de l'Empereur, l'Homme s'attele à la reconstruction de son héritage, et les serviteurs du Chaos battirent en retraite dans leurs royaumes éthérés au sein du Warp.

L'Empereur de l'Humanité

 

 

2.2- Orgueil et Trahison :

En dépit des victoires de la Grande Croisade, la guerre contre les forces du Chaos ne faisait que commencer. Les graines de la corruption avaient déjà été plantées dans tout l'Imperium. Elle souillait les ambitions des hommes et avait pris racine au coeur des organisations les plus essentielles. Les dieux du Chaos murmuraient aux oreilles des primarques depuis l'Immaterium, et troublaient leurs rêves en leur promettant d'exaucer tous leurs désirs. Ils flattérent leur fierté, leurs prouesses martiales, leur perfection et leur courage, tout en jettant le doute sur les plans de l'Empereur. En dépit de leurs capacités execptionnelles, les primarques étaient avant tout des hommes, avec leurs faiblesses inhérentes. Ils furent soumis à l'épreuve les uns aprés les autres, et la moitié d'entre eux échouèrent.

Quand la rébellion contre l'Empereur éclata, le primarque qui la mena fut celui qu'on pensait être le plus incoruptible de tous : le noble maître de guerre Horus. Il avait toujours respecté et adminré l'Empereur comme un pére, et l'avait suivi fidélement tout au long de la Grande Croisade. Suite à l'éclatante victoire d'Horus face aux hordes de peaux vertes pendant la croisade d'Ullanor, l'Empereur annonça qu'il élevait Horus au rang de maître de guerre et su'il lui confiait désormais les rênes de la Grande Croisade, afin que son fils favori la menât comme il l'entendait. Il rebaptisa les Luna Wolves en Sons of Horus en l'honneur du primarque, et déclara ensuite qu'il retournait sur Terra pour poursuivre ses plans. Ces événements suscitérent de la jalousie chez de nombreux primarques, d'autant plus que certains eurent l'inpression d'être abandonnés par leur pére au moment le plus critique. Si l'Empereur s'aperçut de leurs doutes, il ne s'en soucia pas, et repartit vers Terra poursuivre ses objectifs, laissant Horus à la tête de la Grande Croisade.

 

 

2.3- Le Destin du Maître de Guerre :

Horus accomplit la volonté de l'Empereur avec dévouement, mais par un triste hasard ou par un destin funeste, il finit par mener les Sons of Horus dans les marais hantés de la lune de Davin, afin de répandre la lumiére de l'Empereur sur cet orbe désolé. Là , cerné par ses ennemis, Horus fut gravement bléssé par une lame ensorcelée. Sa plaie s'infecta, le plongeant dans une catalepsie dont nul ne parvint à le tirer.

Les Sons of Horus étaient accablés par la perte de leur pére génétique. Suivant les conseils d'Erebus, un chapelain trés respecté de la légion des Word bearers, les officiers supérieurs des Sons of Horus emmenèrent leur primarque dans les loges guerriéres de la lune de Davin pour y recevoir des soins. A l'insu des Space Marines, les puissances de la ruine rendirent toute sa vitalité à Horus et ce faisant, en profitérent pour asservir son âme. Officiellement impressionné par le  "miracle" accompli par les prêtres Davinites, le Maître de Guerre répandit leur culte et les pratiques de leurs loges guerières au sein des Sons of Horus et même des autres légions, instillant en elles des pensées hérétiques sous couvert de raisons louable.

 

 

2.4- Les Fils Maudits :

Cependant, Horus ne fut pas le premier primarque à succomber au Chaos. Ses fréres étaient failliblent et ils cédérent aux avances des dieux sombres les uns aprés les autres : Lorgar, le Seigneur Doré des Word Bearers, Konrad Curze, el primarque des Night Lords, également appelé le Night Haunter, Angron, le bouillonnant primaque des World Eaters, Mortarion, le Seigneur à la peau pâle de la Death Guard, Magnus le Rouge, le primarque cyclope des Thousand Sons, qui détruisit involontairement le grand oeuvre de l'Empereur, Perturabo, le Maître torturé des Iron Warriors, Fulgrim des Emperor's Children, qu'on croyait au-delà de tout soupçon, et Alpharius de l'Alpha Légion, dont le rôle exact dans l'Hérésie reste auréolé de mystére. Tous ces primarqes auraient dû rester à jamais des héros de l'Humanité, et un exemple devant lequel se prosterner. Pourtant chacun d'entre eux succomba aux promesses du Chaos et finit par renier son serment envers l'Empereur.

Certes, à l'origine, les primarques eux-mêmes n'avaient pas conscience d'avoir sombré dans le Chaos, mais lorsqu'ils se rebéllérent, toutes leurs bonnes intentions furent balayées et leurs âmes furent englouties. Les légions de Space Marines qui les suivaient sombrèrent dans la corruption à leur suite. Ce cancer se répandit également au sein de l'Armée Impériale et du Mechanicum, jusqu'au coeur des domaines de l'Empereur.

 

Horus

 

2.5- L'Hérésie se Répand :

Ce fut une rebellion presque anodine dans le systéme Isstvan qui mit le feu aux poudres. Le commandeur planétaire abjura son serment prêté envers l'Imperium et déclara son indépendance. L'Empereur jugea qu'une telle offence devait être sévérement punie pour êviter qu'une telle idéologie se propageât et ordonna à Horus de mater la rébellion par tous les moyens nécessaires. Il ne savait pas encore quels changement subtils les Dieux du Chaos avaient opérés dans l'esprit du Maître de Guerre.

Horus prit la décision d'écraser les traîtres sans pitié et ordonna le lancement de bombes virales. Le virus dévora en quelques minutes les organismes vivants de la planéte. Des cités et des continents entiers furent dévastés lorsque l'oxygéne libéré par la décomposition accélérée de tous ces organismes entra en combustion dans l'atmosphére et recouvrit la surface de Isstvan III d'une tempête de feu gigantesque . Douze millards de personnes périrent, et leur hurlement psychique masqua un instant la lueur  de l'Astronomican. C'est à cet instant que les Dieux du Chaos surent que Horus leur appartenait.

Lors du bombardement, plus de cent compagnies des légions des Emperor's Children, de la Death Guard, des Sons of Horus et des Word Eaters, qui contrairement aux autres, étaient restées fidéles à l'Empereur, se trouvaient à la surface de la planéte, plus de deux tiers d'entre elles survécurent miraculeusement grâce à des messages d'alerte que leur firent parvenir leurs camarades loyaux restés à bord de la flotte du Maître de Guerre. Angron, l'impulsif primarque des Word Eaters, lança un assaut planétaire à la tête de cinquante compagnies de traîtres. Les affrontements qui s'en suivirent marquérent le début de la plus grande guerre civile ayant jamais ravagé l'Imperium.

Tandis que les troupes d'Horus libéraient leur barrage orbital sur les loyalistes présents à la surface de Istvaan III, le capitaine Garro de la Death Guard s'empara de la frégate "l'Eisenstein". Son instinct l'avait poussé à prévenir ses camarades au sol du danger qui les menaçaient, et il prit la décision de fuir le systéme Istvaan et trouer un moyen de rejoindre Terra afin de prévenir L'Empereur de la trahison d'Horus. Malgré son courage et son audace, Garro ne fût pas en mesure d'éviter les atrocités qui étaient sur le point d'advenir.

 

 

2.6- L'Imperium Divisé :

A travers tout l'Imperium, des armées entières se rebéllérent et des généraux rénégats menérent leurs troupes contre leurs anciens cammarades. Sur Mars, les techno-prêtres des deux camps usérent de technologies interdites et mutilérent à tout jamis la surface de la planéte rouge en utilisant des armes d'une puissance terrifiante. L'Imperium fut déchiré par la guerre civile lorsque les vieilles rivalités et les ambitions d'nnombrables seigneurs planétaires provoquèrent la sécession de systéme stellaires entiers.

L'Empereur comprit alors l'ampleur de la traîtrise d'Horus. Surmontant sa consternation, il ordonna à sept de ses légions de pourchasser le Maître de guerre rénégat et ses hommes, et de les exterminer. Mais l'hésitation du Maître de l'Humanité lui coûta cher : les primarques restés loyaux perdirent le précieux mois à organiser la contre-attaque. Cela permit à Horus de raffermir son emprise sur la Bordure Orientale et d'entamer sa marche vers Terra.

 

 

2.7- Le Massacre du Site d'Atterrissage d'Istvaan V :

Les forces du Maître de Guerre s'étaient redeployées sur Istvaan V. C'est là que la premiére vague de loyalistes atterit. Selon le "Mythos Angelica Mortis", les légions de la Raven Guard, des Iron Hands et des Salamenders formaient l'avant garde d'un assaut planétaire de grande envergure, qui fut autrefois balayé par une féroce contre-attaque des traîtres. Au moment ou cette première vague était bloquée, dans l'incapacité d'établir une tête de pont, elle tenta une percée, mais s'aperçut alors que les légions de la deuxiéme vague. Les Iron Warriors, les Night Lords, les Word Bearers et l'Alpha légion l'avaient trahie. Les loyalistes furent attaqués de toutes parts et bien peu échappèrent du massacre.

L'Imperium fut bientot engloutti par la guerre civile. Au travers de la galaxie, loyalistes et rebelles se battaient bec et ongles, plongés dans un conflit pour l'avenir de l'Humanité qui la verrait soit survivre, soit replonger dans un âge des ténébres, ou pire tomber définitivement sous le joug des puissances de la ruine. En dépit de ses Space Marines, de la moitié des légions titaniques, Horus savait que le temps jouait contre lui, et qu'il lui fallait frapper au coeur de l'Imperium pour remporter une victoire rapide.

 

 

III - L'INVASION DE TERRA

 

3.1- L'Invasion de Terra :

Les hordes d'Horus ne cessaient de grossir et se dirigeaient inexorablement vers le Segmentum Solar. Faisant preuve du génie tactique qui le caractérisait et qui faisait autrefois le malheur des ennemis de l'Imperium, le Maître de Guerre défit les armées loyalistes envoyées contre lui les unes aprés les autres, et finit par lancer un assaut audacieux et parfaitement organisé contre Terra et le Palais de l'Empereur.

Le siége du palis de l'Empereur  compte parmi les heures les plus sombres de l'histoire de l'Imperium de l'Humanité. Les cieux noircirent tant de modules d'atterissage et des modules d'assaut Dreadclaw étaient nombreux. Les traîtres attaquérent les centaines de kilométres carrés de tours, de murs et de bastions, et les combats furent si violents que les couloirs furent bouchés par des empilements de cadavres. Les forces loyalistes tenaient bon, mais elles ne purent empécher les Space Marines d'Horus d'établir un siége. De gigantesques autres spatioports, amenant avec eux une seconde vague de Spcae Marine du Chaos. Les Berserks déments de la légion des Word Eaters furent les premiers à tenter un assaut frontal contre le palais. Ils ne furent repoussés qu'aprés plusieurs jours de combats, aux prix de grands sacrifices.

Lorsque l'attaque initiale s'embourba, Horus lança contre l'Empereur l'intégralité des troupes et des équipements à sa disposition. Pendant plus d'un mois, des canons gigantesques pilonnérent les murailles, notamment ceux des titans de la Legio Mortis, qui s'étaient joints au Chaos dés les premiers jours de l'hérésie. Finalement, suite à des tirs nourris, une brèche dans le mur fut ouverte et les légions rénégates se lancérent à l'assaut. Commandés par leurs primarques, loyalistes et rebelles s'affrontérent dans des kilométres de couloirs décorés de bannières et de tapisseries. Rogal Dorn des Impreial Fists et Sanguinius des Blood Angels livrèrent des actions d'arriére garde désespérées pour ralentir les hordes qui se pressaient dans la bréche. Angron des World Eaters masacra des dizaines de Space Marines loyalistes et Mortarion de la Death Guard mena ses troupes pestilentielles au plus fort des combats. La population terrifié de Terra eut l'impression que l'enfer se déchaînait.

Tandis que les forces rebelles acculaient les troupes loyalistes, l'Empereur se prépara au combat final. Les derniéres heures de l'Humanité approchaient, et ses ultimes défenseurs s'apprétaient à vendre chérement leur vie. Les légions incontrolable. Hurlant leur dévotion aux Dieux du Chaos, les traîtres se jetérent sur les lignes de défense loyalistes. Des centaines moururent sous les salves de bolts et les rayons de canons laser, mais leurs camarades continuèrent d'avancer.

Le palais de l'Empereur sur Terra

Palais de l'Empereur sur Terra

 

 

3.2- Le Combat Final :

L'Empereur avait toujours été guidé par ses visions prophétiques, mais en cet instant, il ne parvenait pas à prédire l'issue de la bataille. Horus était sur le point de s'emparer de la victoire, mais l'avance des traîtres était ralentie par l'obstination des loyalistes. Aprés avoir été informé que des renforts adverses étaient sur le point d'arriver, le Maître de Guerre décida donc de tenter le tout pour le tout, et désactiva les boucliers de sa barge de bataille afin de pousser l'Empereur à venir l'affronter.

Ce dernier sentit immédiatement la présence d'Horus et agit sans hésiter. Il rassembla Sanguinius et Rogal Dorn et quelques guerriers, puis se téléporta à l'intérieur de la barge de bataille d'Horus. L'avenir de l'Humanité était dans la balance.

L'Empereur et ses gardes avaient été éparpillés à travers le bâtiment de guerre, et réalisérent l'étendue de la corruption d'Horus. Celui-ci était devenu un Champion du Chaos, et sa barge de bataille s'était trouvée horriblement transformée. De nombreux Space Marines loyalistes devinrent fous à la vue des murs de chair desquels émergeaient des visages démoniaques qui susurraient et ricanaient à leur passage. En dépit de cet environnement horrible, l'Empereur se dirigea vers le pont supérieur à la recherche du Maître de Guerre.

L'orsqu'il fit voler en éclats les portes blindées du pont l'Empereur se retrouva face à face avec son fils perdu. Horus avait été englouti par le Chaos. Il serrait dans ses mains le sorps brisé et ensanglanté de Sanguinius. L'Empereur se rua à l'attaque, et le duel qui allait sceller le destin de l'humanité s'engagea. Ils s'affrontérent non seulement dans l'univers matériel, mais aussi dans la dimension psychique du corps et esprit engagés dans un combat à mort Horus réussit à blesser grievement l'Empereur, cependant ce dernier parvint à surmonter la douleur. Dans un dernier effort, il transperça le corps du Maître de Guerre et déchira son âme, qui perdit toute sa résonance dans le Warp. Néanmoisns, cet acte vida totalement le Maître de l'Humanité de son énergie vitale et il s'effondre inerte.

Suite à la mort du maître de Guerre, les armées du Chaos perdirent le soutien de leurs alliés démoniaques, ainsi que toute volonté de se battre. La bataille de Terra était terminée. Les loyalistes avainent gagné, mais le prix en avait été exorbitant. L'Empereur dut être intégré aux machineries arcaniques du Trône d'Or afin de le maintenir en vie. Terra était dévasté, ses cités étaient en ruines son peuple décimé, et même les plaques tectoniques de la planéte avainet été rendues instables par les mois de bombardement orbitaux incessants. La ferocité de l'attaque des traîtres avait été telle que même si Terra était entiérement rebâtie, rien ne pourrait jamais guérrir complétement les blessures qui lui avaient été infligées au cours des affrontements.

L'Impérium était en lambeaux. Alors qu'ils battaient en retraite vers l'Oeil de la Terreur, les traîtres préparaient déjà leur retour afin de mettre de nouveau la galaxie à feu et à sang. Le plus virulent d'entre eux n'était autre qu'Abaddon, le capitaine de la premiére compagnie des Sons of Horus. Il avait emmené la dépouille du maître de Guerre, et avec elle une soif de revanche inextinguible.

Les primarques rebelles et leurs légions trouvérent refuge au  coeur de l'Oeil de la Terreur. Ils se querellérent rapidement pour la possession de territoires et les légions se divisèrent en factions poursuivant leurs propres objectifs. c'est ainsi que commença un combat contre l'Impérium qui dure depuis plus de dix mille ans. L'Hérésie a beau être terminée, la Longue Guerre continue.

L'Empereur sur le Trône D'or

 

 

 

IV - CHRONOLOGIE DE L'HERESIE D'HORUS

 

4.1- Chronologie de l'Hérésie d'Horus :

La Chronologie de l'Hérésie d'Horus étant tellement complexe, j'ai décidé de la simplifier au maximum par le biais d'une frise chronologique qui est accessible en cliquant sur le lien ci-dessous. Je vous invite fortement à la consulter afin d'obtenir une compréhension totale de l'Hérésie.

 

 

 

V - LES GUERRES DE L'HERESIE