Ferrocerberus

"Toute la fureur d'un démon enfermée dans un corps de métal et lâchée contre la galaxie. As tu déjà contemplé spectacle plusglorieux, mortel ?"

Attaque d'un Ferrocerberus sur Davian V contre des Ultramarines

 

Le Ferrocerberus :

Les machines sont des engins de guerre gigantesques qui arpentent le champ de bataille sur leurs membres mécaniques. Des canons baroques et mortels jaillissent de leurs torses blindés ou de leurs bras. Il est impossible de comparer une machine-démon à un véhicule conventionnel, car ces monstres ne possèdent aucun équipage mortel, animés à la place par un esprit maléfique. En effet, la carcasse blindée d'une machîne démon abrite l'essence d'une entité originaire du Warp, emprisonée dans un corps indestructible afin de servir d'esclave aux space marines du Chaos.

L'impérium ignore la façon dont ces créations abominables voient le jour. Des fragments de textes anciens et des enregistrements visuels permettent aux stratéges impériaux d'affirmer que ces engins sont de nature démoniaque, mais guére plus. Même parmi les space marines du Chaos, bien peu comprennent les principes de conception de ces machines de destruction. Grâce aux rituels appropriés, un sorcier ou un âpotre noir peut convaincre un démon de posséder le corps d'un homme, mais seul un techmancien peut acomplir un tel miracle avec un démon et une machine.

Contrairement aux rituels de possession, le processus menant à la création d'une machine démon se passe de l'assentiment dudit démon. A l'aide d'une alchimie corrompue et de litanies impies, les techmanciens peuvent forcer un esprit immatériel à investir le corps mécanique, qu'il s'agisse d'un Ferrocentaurus ou d'un titan du Chaos. Des entités du Warp sont ainsi retenues prisonniéres à l'aide de cordes tréssées avec des cheveux de meurtriers, ou avec des chaines faites d'os gravés à proximité des forges des âmes de l'Immaterium. Ces démons captifs sont ensuite  trâinés, hurlant et griffant vers les flammes des ateliers du Mechanicum Noir. C'est dans la fournaise de ces forges que les techmanciens les piégent à l'intérieur des corps mécaniques de monstres qu'ils ont capturés ou crées. Ces derniers doivent ensuite être soumis par la force en vue de la bataille à venir. Enfermer un démon à l'intérieur d'une machine capable de défoncer à mains nues les murs d'une citadelle est pour le moins dangereux, et des dizaines de serviteurs connaissent une mort violente lors de la naissance de chacune de ses bêtes , car celle-ci ne craignent ni la douleur, ni la mort, et se réjouissent des souffrances qu'elles infligent.

Les Machines-démons appelées Ferrocerberus foncent vers l'ennemi telles des chiens enragés. Leurs yeux luisent d'un feu impie et une bave ectoplasmique dégouline de leurs gueules écumantes. Leurs membres antérieurs se terminent par des griffes puissantes capables de mettre un Dreadnought en piéces. Lorsqu'un Ferrocerberus se jette sur une escouade d'infanterie, il déchiquette les soldats ou les réduit en pulpe avec un rugissement de plaisir. Egalement surnommés tanks traqueurs ou grimpeurs, ces monstres aux membres multiples sont assez forts et agiles pour escalader des murs verticaux, si bien qu'aucune garnison ne peut s'estimer à l'abri lorsqu'un Ferrocerberus se trouve dans les parages.

Les Seigneurs du Chaos ont souvent recours aux Ferrocerberus pour détruire ou neutraliser les cibles lourdement blindées. Une fois qu'une machine de guerre est entre les griffes, le Ferrocerberus se sert des découpeurs à magma montés sur son torse pour générer un faiceau d'une chaleur telle qu'il peut même faire fondre un mur de rocbéton. Plus d'un titan impérial est déjà tombé sous les coups d'une meute de Ferrocerberus qui avaient déjà escaladé ses jambes pour s'en prendre à ses articulations.

Certains Ferrocerberus sont utilisés par leurs maîtres en tant que béliers de siége, afin de créer une brèche dans les lignes adverses. Ces monstres se défendent face aux contre-attaques à l'aide de mécaflagellums jaillissant de leurs flancs. Ces appendices sont capables de s'enrouler autour de leurs proies pour les rallentir, voire pour les immobiliser. Ce type de Ferrocerberus est surnommé fouetteur, se gorge de chair encore chaude jusqu'à ce que sa gueule soit maculé de sang, alors même que la machine-démon ne tire nulle pitance de ce genre de festin macabre.

Une fois qu'un Ferrocerberus a été laché contre une machine de guerre ou une fortification, la destruction de celle-ci est inéluctable. S'il atteint un emplacement défensif, il hésitera pas à en escalader les murs avec ses griffes, jusqu'à trouver un point faible qu'il pourra éventrer afin de pénétrer à l'intérieur. Leur utilité en tant qu'engins de siéges est telle que les techmanciens des Iron Warriors en font un usage intensif : même le bastion le plus inexpugnable tombera lorsqu'un Ferrocerberus l'aura battu en brêche.